Ouverture de la Biocoop de Champagnole : Bioptimiste

Ouverture de la Biocoop de Champagnole : Bioptimiste

23.07.2020

Biocoop est le 1er réseau de magasins bio et équitables en France. Aujourd’hui, il poursuit son implantation dans le Jura. Créée le 26 février 2020 et situé au 105 rue, Lieu-dit la Vouivre à Champagnole, la Scop Bioptimiste a ouvert ses portes le 9 juillet.

 

Porté par 4 champagnolais, ce magasin Biocoop est une société coopérative et participative, une SCOP, soutenue par de nombreux partenaires dont un club d’investisseurs engagés pour une épargne locale et solidaire. Les salariés possèdent des compétences et des connaissances complémentaires dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation et des médecines naturelles.

 Bioptimiste

L’équipe est donc formée pour renseigner et conseiller les clients pour cuisiner les légumes et fruits de saison, pour accompagner dans une démarche de réduction des emballages jetables (démarche Zéro Déchet), pour choisir des compléments alimentaires, pour élaborer des menus équilibrés adaptés aux régimes spécifiques.

L’espace du magasin est conçu pour favoriser le partage de savoirs et de connaissances autour de la Bio : une salle de conférence accueille les associations locales et une salle d’animation permet aux producteurs de présenter leurs produits.

 

 

 

Biocoop c’est avant tout des Hommes … le parcours du gérant

 

Passionné d'histoire et d'archéologie, Stéphane Leng a travaillé pendant près de 20 ans dans la Fonction Publique Territoriale dans le domaine de l'animation et du développement de projets culturels.

Engagé pour la transition écologique, il a souhaité changer de voie professionnelle en 2018 pour vivre pleinement ses convictions.

Depuis, il s'est formé au commerce bio, en suivant des formations et des stages et en travaillant dans plusieurs Biocoop du sud-est de la France.

Son objectif est de créer un magasin bio proposant une véritable alternative aux produits de la grande distribution. Un lieu où les salariés sont pleinement impliqués (Scop) et où les clients pourront échanger entre eux mais aussi avec les producteurs et les associations engagées dans l'économie sociale et solidaire.

 

Stéphane LENG, gérant de la Scop, raconte :

« J'ai rencontré Julie et Hélène en 2017 autour d'un projet de reprise d'un magasin bio. Julie travaillant dans ce magasin, la reprise en Scop m'a paru une évidence et je l'ai proposé à mes futures associées. Dès notre première rencontre, le statut Scop était validé.

Nous avons construit le projet d'entreprise de façon collective en utilisant le concept de l'holacratie. La grande majorité des décisions ont été prises au consentement. Lorsque nous avions des désaccords, nous échangions jusqu'à trouver un compromis convenant à tous.

Le système coopératif est historique en Franche-Comté avec ses fruitières, les coopératives d'alimentation (Fraternelle de Saint Claude ou Foncine-le-Haut). Au niveau national, Lip ou Fralib sont des grandes aventures ouvrières qui m'ont marqué. Dans mon aventure entrepreneuriale, le statut Scop correspondait le mieux à mes valeurs. »

 

et des Femmes, le parcours des 3 autres salariées-associées

Le montage d’une SCOP, Société Coopérative et Participative, implique la formation de l’équipe des salariés-associés bien en amont de la création de la société. Des salariés qui s’investissent et investissent dans la création d’un outil de travail pérenne. Julie Vilmont, Hélène Decoeur et Michèle Rome ont toutes les trois pratiqué la vente directe de leur production (fromages de chèvre, pain, légumes, pâtes fraîches, tisanes …). Elles connaissent les modes de production biologique pour les avoir suivis, se sont formées à différentes techniques de soin naturel et ont toutes travaillé dans des magasins Biocoop.

 

Recommanderiez-vous les Scop ?

« Je conseille à chacun de prendre le temps de choisir ses statuts en pesant le pour et le contre et en s'entourant des bonnes personnes. Dans notre cas, il s'avère que c'était le bon choix et nous sommes fières de notre projet collectif. »

Que diriez-vous à des personnes qui hésitent à choisir ce type de statut ?

« La création d'une entreprise est une réelle aventure avec ses moments de doute, d'angoisse, de nuits blanches. Le fait d'être à plusieurs permet de mieux surmonter les épreuves mais aussi de trouver des solutions qui parfois nous paraissent insurmontables. »

Un petit mot pour finir ?

 « Je tiens à remercier Laurène de l'URSCOP Bourgogne-Franche-Comté qui nous a accompagné depuis le début et qui a été de bons conseils dans la construction du projet. »

 

picto fb https://www.facebook.com/BiocoopChampagnole